514-907-5925

  • Vous souffrez de dépression, anxiété ou angoisse ?

    femme depressive


                                           

  • Plusieurs études ont démontré l'efficacité de L'EFT/TLE pour réduire les symptômes de dépression, anxiété et angoisse.

  • L'EFT-TLE est facile à apprendre.  

     Femme-EFT

  • Femme-EFT
     

    Avec un peu d'aide vous pourrez mieux gérer,  par vous-même, vos états dépressifs, vos angoisses et votre anxiété. 

Attention: Avant de me contacter pour obtenir de l'aide pour des problèmes de dépression, anxiété et angoisse, veuillez bien lire la section François, est-ce que vous pouvez m'aider ? à la fin de cette page.

Dépression, anxiété & angoisse

Qu'est ce que c'est ?

Dépression

S’étendant bien au-delà de la tristesse, la dépression est une souffrance morale invalidante, qui perturbe les relations avec l’entourage familial, amical et professionnel. Elle apparaît sous forme d’épisodes plus ou moins longs. Si elle perdure dans le temps, on parle de dépression chronique.

Pour parler de véritable dépression, au sens médical du terme, plusieurs des symptômes suivants doivent être ressentis pendant la majeure partie de la journée, et ce, au moins deux semaines d’affilée :

  • tristesse intense, hypersensibilité;
  • diminution ou absence d’intérêt ou de plaisir;
  • troubles alimentaires : perte d’appétit et de poids ou, à l’inverse, boulimie;
  • troubles du sommeil : insomnie ou, au contraire, tendance à trop dormir;
  • fatigue et perte d’énergie, même sans effort particulier;
  • sentiment de culpabilité ou de dévalorisation;
  • difficulté de concentration, ralentissement intellectuel;
  • idées noires ou pensées de mort.

Angoisse

En général, on parle d’angoisse pour renvoyer à une expérience psychologique ponctuelle, déstabilisante et intense, faite d’un sentiment de perte de contrôle et d’imminence d’un danger grave. L’angoisse s’accompagne le plus souvent de signes physiques suivant : oppression thoracique et gêne respiratoire, accélération cardiaque, sensations de boule dans la gorge et dans l’estomac…

Anxiété

le terme d’anxiété est utilisé pour désigner un état moins déstabilisant mais plus chronique, consistant en un souci difficile à contrôler. Les aspects psychologiques (inquiétude, pessimisme) sont au premier plan, même si les conséquences physiques de l’anxiété sont bien connues (tensions et douleurs musculaires, tendance à hyperventiler, c’est-à-dire à adopter une respiration haute, rapide et superficielle).

Sources:

 Femme depression angoisse anxiété

Enfant Triste Abus

Hypothèse biologique

Je vous présente ici mon hypothèse biologique toute personnelle pour expliquer les dépressions, l'angoisse et l'anxiété.
 
Comme pour la phobie, l'angoisse et l'anxiété, sont des signaux d'alarme concernant un danger potentiel qui vous menace.  Par contre, au contraire de la phobie, vous ne pouvez pas vraiment identifier la source de votre ressenti négatif.  Mais l'anxiété ou l'angoisse ne sont pas le fruit du hasard.  Ils sont déclenchés par quelque chose que vous portez en vous. Il y a une partie de vous qui veut vous protéger.  Cette partie veut vous protéger de quelque chose, un événement du passé où votre cerveau ne veut surtout pas que vous reviviez parce que trop souffrant.  Cet événement du passé correspond à une mémoire biologique que l'on porte et sur laquelle se retrouve l'étiquette danger.  La mémoire du stress enregistré correspond fort probablement à une situation où la survie était compromise et ce stress a été vécu dans l'impuissance.  Votre cerveau ne veut surtout pas que vous vous retrouviez dans une situation similaire.  Il enregistre les paramètres de cette situation stressante et y met l'étiquette "danger" et à l'occasion, selon son point de vue, et basé sur vos stress du passé, il conclut qu'un danger potentiel vous menace et vous fera vivre de l'anxiété ou de l'angoisse.
 
Pour la dépression, c'est comme si vous retiriez votre prise du mur et que vous vous éteigniez. Vous "tirez la plug" comme on dirait en bon québécois.  Deux personnes vont vivre le même événement stressant... l'une va tomber dans une profonde dépression et l'autre va se retrousser les manches et redoubler d'ardeur pour passer à travers son épreuve.  Quelle est la différence entre les deux.  La personne dépressive porte des mémoires biologiques correspondant à des événements "Quand je m'affirme, quand je suis moi-même, quand je suis en vie, que je bouge, je ris, je m'amuse, alors, on m'arrête, on m'empêche, on me brime, on m'éteins, et je n'y peu rien (vécu dans l'impuissance) donc... à quoi bon ?". La dépression est souvent déclenchée par un gros stress vécu dans le présent.  Ce gros stress raisonne avec ces événements de votre passé et votre cerveau pour vous protéger, répond de la même façon que lors de ces événements du passé... vous éteindre, vous soumettre.

D'où viennent ces mémoires ?

La plupart des gens vous diront en coeur... cela provient d'un stress vécu quelque part dans votre passé, probablement lors de votre enfance.  Par contre, dans certains cas, ce n'est pas une explication valable.  Il y aurait donc d'autres sources possibles.

Si nous nous attardons au tout début de votre vie, nous pouvons identifier comme source de stress, ceux vécus alors que vous étiez foetus dans le ventre de votre mère ou ensuite, comme bébé, lors de l'accouchement.  De nombreux stress seraient causés par la mort d'un foetus jumeau.  Difficile à prouver ici, mais les travaux de Luc Nicon nous donnent des pistes de réflexion très intéressantes sur ce sujet. 

Il existe d'autres sources, moins scientifiques, encore plus difficiles à prouver, mais qui, selon certains, ne devraient pas être éliminées du revers de la main.  Ce sont les stress vécus par vos ancêtres et transmis par vos gènes ainsi que les stress vécus par votre âme lors de vies antérieures et emportés avec vous dans votre incarnation actuelle. 

Et bien, sachez que quelle que soit la source de ces mémoires, ce n'est pas important en libération de stress. Tout ce qui compte c'est de s'y brancher pour pouvoir appliquer la solution.

 Jumeaux

Effacer l'étiquette danger

La solution ?

Quelque soit la source, notre point de départ sont ces mémoires qui se sont installées dans notre biologie et à laquelle est associé l'étiquette danger ou manque.  La solution, permettez-moi de faire une image ici, consiste à entrer une gomme à effacer dans votre biologie et d'effacer l'étiquette danger ou manque associé à ces mémoires.

 

Le moyen pour effacer l'étiquette danger ou manque ?

Nous accédons à ces mémoires en utilisant les ressentis associés à votre phobie.  J'utilise l'EFT/TLE pour me brancher sur cette mémoire biologique, stimuler votre système énergétique et "rétablir les faits":  Oui, la situation initiale était un réel danger ou une situation de manque.  Mais ce que vous vivez aujourd'hui n'est plus un danger.
 
L'EFT/TLE agirait comme une grosse gomme à effacer les étiquettes danger/manque apposées sur les mémoires du passé.  En fait, les tapotement sur certains points précis du corps seraient perçu par votre cerveau comme des signaux rassurant qui entrerait en opposition avec les émotions négatives syntonisées alors que les taps-taps sont appliquées.  Cette confrontation émotion négatives - message positif (taps-taps) serait suffisante pour libérer les stress, pour libérer les émotions et suffisante pour effacer les étiquettes danger/manque sur des situations du passée qui ont des similitudes avec ce que l'individu expérimente dans le présent.  Par la suite nous observons des hasards intéressants: les états dépressifs, d'angoisse et d'anxiété sont atténuées significativement.  Dans certains cas, elles sont éliminées complètement.

 Points EFT tête

Les hasards intéressants observés.

A venir...

Au delà des hasards intéressants

TFT et Anxiété

Dans l'étude suivante:

Thought Field Therapy (TFT) as a Treatment for Anxiety Symptoms: A Randomized Controlled Trial par Irgens A, Dammen T, Nysæter TE, Hoffart A. dans EXPLORE: The Journal of Science and Healing, Volume 8, Issue 6, November–December 2012, Pages 331–338. (Sommaire anglais disponible ici)

Quarante-cinq patients ayant des problèmes d'anxiété furent répartis aléatoirement dans deux groupes.  23 dans le groupe TFT et 22 sur une liste d'attente.  Le groupe TFT reçut un traitement avec la technique Thought Field Therapy, une technique très similaire à l'EFT/TLE. Par la suite, les deux groupes furent réévalués et comparés deux mois et demi à la suite de l'évaluation initiale. Le groupe TFT a démontré de meilleurs résultats sur 2 mesures d'anxiété et 1 mesure de fonction.  Ensuite, les 22 patients sur la liste d'attente reçurent également un traitement TFT.  Les 45 patients furent alors l'objet d'un suivi et d'une évaluation de 1 à 2 semaines après le traitement au group "liste d'attente, ainsi qu'à la suite de trois mois et douze mois.  Les améliorations initiales qui furent mesurées à la suite du traitement TFT furent maintenues pour les 45 patients lors d'évaluations qui ont eu lieu après 3 mois et après 12 mois.  Les résultats suggèrent que la TFT permettrait la réduction de l'anxiété.

EFT et dépression

Dans l'étude suivante:

Brief group intervention using EFT (Emotional Freedom Techniques) for depression in college students:  A randomized controlled trial par Church, D., De Asis, M., & Brooks, A. J., dans Depression Research & Treatment, 2012. doi:10.1155/2012/257172 (sommaire et texte anglais disponible ici)

Deux cent trente-huit étudiants de collège furent évalués à l'aide de l'outil Beck Depression Inventory (BDI). Trente étudiants satisfaisant les critères BDI pour des dépressions sévères ou modérées furent aléatoirement assignés à deux groupes: un groupe de traitement et un groupe de contrôle. Le groupe de traitement reçut une session de EFT de 90 minutes.  Le groupe de contrôle ne reçut aucun traitement. Une évaluation fut effectuée 3 semaines plus tard.  Le groupe ayant reçu le traitement a montré alors des résultats allant de très en haut du seuil de dépression modérée (avant le traitement) à très en bas du seuil identifiant une dépression (après le traitement).  Ces résultats sont conformes à ce qui est trouvé dans d'autres études qui incluent une évaluation de la dépression et confirme l'utilité clinique de l'EFT/TLE comme intervention brève, peu couteuse et efficace pour la dépression.

 

 

 

François, est-ce que vous pouvez m'aider ?

Avec la nouvelle loi 21 qui encadre la psychothérapie,  je comprends que les psychologues, médecins et détenteurs d’un permis de psychothérapeute auraient maintenant le monopole, au Québec, pour le traitement des troubles mentaux, pour des perturbations comportementales ou pour tout autre problème entraînant une souffrance ou une détresse psychologique.  Dans le doute, je m'abstiens.

Ma première suggestion est donc de vous trouver un psychologue ou psychothérapeute qui maitrise l'EFT/TLE et qui est idéalement certifié par un organisme reconnu comme l'AAMET ou l'ACEP.

Par contre, si vous désirez vous prendre en main et avoir un outil qui vous permettra d'augmenter votre qualité de vie en "gérant" vos états dépressifs, d'angoisse et d'anxiété entre vos séances chez le psychothérapeute, je peux vous offrir mon service de coaching personnalisé en EFT/TLE. Je vous offre trois séances de coaching maximum pour vous montrer l'outil et comment l'appliquer dans votre quotidien.